Le Sha Nware Forum

forum consacré aux musiques électroniques
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Au 4 Sans en décembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le sha nware
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1976
Localisation : Casablanca
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Au 4 Sans en décembre   Mer 30 Nov - 16:03

CLUB LE 4 SANS
40 rue d’Armagnac 33800 Bordeaux
Infoline : 05 56 49 40 05
http://www.le4sans.com
contact@le4sans.com

PROGRAMME DECEMBRE 2005 / COMMUNIQUE DE PRESSE


VENDREDI 02 DECEMBRE / House-Tech-house / 23h / 10 €*
REDLIGHT TOUR !
FAFA MONTECO ( www.hypnoticmusic.com / radio F.G / Paris )
HALLEX.M (Rainbow Music / Bdx )
Show gogos du Redlight & Show lasers
A l’occasion de la sortie de la compilation Live At Red Light, le plus gros club parisien investit le 4 sans armé de show gogos & lasers.
Une pure soirée clubbing !!!


SAMEDI 03 DECEMBRE / Electro-Techno / 23h / 10 €*
DAVE CLARKE (Skint Rec. / www.daveclarke.com / Londres)
IANIK ONCINA ( Le 4 sans / Bdx)
Apres la sortie du deuxième volet de la série de cd mixé World Service, Dave Clarke et sa technique de mix inimitable est de retour.


DIMANCHE 04 DECEMBRE / Concert Rock / 20h30 / 13*/15 €
HEAVY TRASH (USA / www.heavytrash.net/ )
CRAFTMEN CLUB ( FR / http://craftmenclub.free.fr/)

HEAVY TRASH
Jon Spencer et Matt Verta-Ray sont de grosses ordures. C'est eux qui le disent. Pourtant, au contraire de Garbage (que le Blues Explosion avait égratigné il y a quelques années dans ACME+), ici rien n'est à jeter : treize titres secs et inspirés ; treize titres sex pour transpirer.Verta-Ray (leader de Speedball Baby et producteur d'Andre Williams) décoche de sa Gibson vintage des riffs rockabilly enrobés d'une reverb et d'une fuzz sales à souhait. Spencer, plus sexy qu'Elvis, plus mystérieux que Lux Interior, prend sa voix de crooner pour prononcer des déclarations d'amour ou bien des insanités, avec une classe et un humour inégalables.
Heavy Trash pourrait être un simple groupe revival (comme l'époque sait si bien en faire) : certes excellent mais anecdotique. Or ils incarnent quasiment à eux seuls (avec Powersolo, the Sadies, the Legendary Shack Shakers, Tiger Man) le « now sound of rock-a-billy ». S'ils adorent Chuck Berry, Johnny Cash, Gene Vincent, le King, le blues, la country, le label Sun, les costards bien taillés, la gomina et les amplis vox, ils ne versent pas dans le cliché. Paradoxalement, leur érudition leur permet de transcender les codes du genre. Ces deux « misters Know It All » se réapproprient ainsi le rockabilly avec spontanéité, humour et surtout subtilité. A propos des textes, on pourrait dire qu'il s'agit de finesse graveleuse très inspirée.
Sur « the Loveless » Spencer s'en prend à ses détracteurs et à lui même, avec des rimes aussi drôles que grossières: « they call me the loveless, well I'm a mean son of a bitch/ They call me the heartless, I don't really give a shit ». Sur Gatorade, avec une voix hoquetée, il aborde le thème du cunilingus: « don't you use that thing to pee/ she said why don't you suck it and see/ my baby's gatorade is sweet wet ». Sur Under the Waves, il se montre effrayant et poétique "I've never meant to do her harm, but I caught her in another guy's arms". Si le rock n roll avait dès son origine choqué l'Amérique puritaine, puis perdu de sa subversivité, soyez-sûrs qu'Heavy Trash est là pour reprendre le flambeau. Chez eux, tout est chaud et sale, du nom au son, en passant par les paroles et les prestations live. Mais ne vous méprenez pas, leur attitude est une savante alchimie entre respect, classe et humour.
Soutenus sur scène par un backing band de luxe variant selon les dates, ils défendent à merveille leur album éponyme sorti cette année sur Yep records. Préparez-vous à noyer dans l'alcool vos histoires de cours brisés, à vous déhancher frénétiquement sur des rythmes endiablés ou encore à chanter des couplets aux rimes entêtantes comme sur le single Justine Alright (« I've never been fixed since I got broken/ down to New Jersey, talk about Hoboken »).Jon Spencer est de retour en très grande forme et Heavy Trash est l'occasion de (re)découvrir Matt Verta-Ray. Qu'on se le dise, c'est l'événement Rock'n'Roll de l'année à Bordeaux. (Olivier Rigout)
CRAFTMEN CLUB (USA)
Formé en 2000 à Guingamp, The Craftmen Club évolue dans un style qualifié de « prototype rock'n'roll » : prototype pour cause d'utilisation d'un sampleur, et rock'n'roll parce qu'un sampleur n'empêche pas de jouer avec des guitares.
En 2001, le trio enregistre sa première maquette : 4 titres regroupés sous le titre jamais démenti depuis de "prototype rock'n'roll music". Un premier jet qui retient toute l'attention d'acteurs de la scène musicale nord-finistérienne, notamment feu le café-concert Le Passe-Muraille, et la radio brestoise Fréquence Mutine.
Les bases sont là, premier gros coup d'accélérateur en 2002 : les Craftmen enchaînent sélection au festival des Vieilles Charrues puis passage sur la scène du Village aux Transmusicales. Juste avant de se produire dans le cadre du célèbre festival rennais, 6 titres sont mis en boite à la Gaudais par Fred et Mick de Bikini Machine... et regroupés dans "Jesus is a hit-and-run driver, man". Ce disque sera pressé au final à 2000 exemplaires par les gens de Soda.
S'en suit une tournée un peu partout en France, de Ste-Croix-Volvestre à Lille en passant par Angers, Paris, Bordeaux... A noter : les premières parties des BellRays, et de Millionaire.
En 2004, the Craftmen Club entre en studio pour enregistrer son premier album sous la houlette de Matt Verta-Ray, guitariste du groupe New Yorkais Speedball Baby, producteur d'un album d'Andre Williams... et membre d'un nouveau groupe, Heavy Trash, monté avec l'indispensable Jon Spencer. Bref, un solide background mis au service des Craftmen pendant 10 jours de studio, dans les locaux de Balloon Farm à Rennes. Les bandes ont ensuite franchi l'Atlantique pour un mastering réalisé à New York par Andy Heermans.
13 titres ont été enregistrés, 11 ont trouvé place sur le premier album : "I gave you orders never to play that record again". Une virée mélodique dans des parages rock avec beaucoup de guitares et de hargne, mais aussi des choeurs et un peu d'orgue, en prise directe pour ne rien trahir de l'esprit qui habite les concerts de Craftmen Club.)
(Organisateur : allezlezfilles )

VENDREDI 09 DECEMBRE / From nu break thru jungle to hardfloor.../ 23h / 5 €
VARIOUS HARDBEATZ !
GWEN (Mas I Mas)
KRAK IN DUB (Galletas Calientes Rec)
RADIOBOMB Aka VOODOOMIX (Voodoomix)
Enfin de retour au 4sans, Radiobomb nous servira un set éclectique aux beats furieux. A ses cotés le live de Krak In Dub et un set dj de Gwen du collectif mas I Mas.

SAMEDI 10 DECEMBRE / Techno / 23h / 10 €
RICHIE HAWTIN (www.richiehawtin.com / www.m-nus.com / Canada)
CRISTOF SALZAC ( www.cristofsalzac.com )
A l’occasion de la sortie de son nouveau cd mixé "De 9 Transitions" Richie Hawtin entame une tournée française ou il nous promet un set alliant minimal et techno efficace.

SAMEDI 17 DECEMBRE / Electro-Techno / 23h / 10*/12 €
ELLEN ALLIEN (Bpitch control / www.ellenallien.de / Berlin)
+ FINZY (Bdx / Le 4 sans)
Avec son dernier album "Thrills" Ellen Allien a une fois de plus prouvé tout l’étendue de son talent, installant B Pitch Control, son propre label, comme l’une des références essentielle en terme de musique électronique.


VENDREDI 23 DECEMBRE / Electro-rock bastard pop / 23h / Gratuit !
HANG THE DJ !
Featuring DJ@ & KURT RUSSEL
Sorte de foutoir sonore, Hang the dj, c'est avant tout une boum survitaminé ou se côtoient Lcd Soundsystem, Beastie Boys, Blur, Miss Kittin, Franz Ferdinand ou Vitalic...


SAMEDI 24 DECEMBRE / Techno / 0h30>… / Gratuit
4 SANS CHRISTMAS PARTY !
Ce soir c’est le père Noël qui sera derrière les platines !


VENDREDI 30 DECEMBRE / Techno / 23h / 10 € !
NEW YEAR EVE PART 1 Featuring :
DEETRON (Music Man, Intec, Phont, / www.deetron.com / Suisse )
JOHN THOMAS (Logistic, Sino, Ethique, Static Drum / Paris)
Pour fêter dignement le passage a 2006 nous débuterons par une soirée de pure techno avec Deetron, dj & producteur aux nombreuses références et John Thomas dont le retour sur les subdivisions de Technasia rec est irréprochable.


SAMEDI 31 DECEMBRE / Tek/breaks/hardtek/hardcore/ 22h à l’aube /
8 € avant minuit avec conso (punch ou pression) / 10 € après
NEW YEAR EVE PART 2 : ALTERNATIVE YEAR
69 DB Live (Network 23 / Expressillion )
EMPATYSM Live ( Capsule corps / Sub-radar)
BEN Live ( 9mm/ Diable au corps / Analog replicant)
MURMURE Live ( Industrial Movement/ Third Movement)
GUIGOO Live (Narkotek/ Sonic Boom)
THANOS ( Karnage / Fraktal) Dj
KEPA LA PIERRE Live & dj (Vnr/ Epileptik)
ALTERNATIVE YEAR PART II : Un nouvel an alternatif & en live s’il vous plait ! Avec les principaux représentants des sounds system les plus réputés de l’hexagone.
Special deco, Stands, Lasers, Ev Soundsystem
Visuels by Neuronoptik

( * tarif en préventes : Location Virgin / Fnac / Ticketnet + Total Heaven / CIMA ( pour les concerts ) ///////////

_________________
Ecoutez la série des Electrochoc et des Mini-Mix sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leshanware.free.fr
 
Au 4 Sans en décembre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» site Meriadec Rufet
» [Rumeur] Tokio Hotel sur Sans Interdit NRJ en septembre ou octobre ?
» Philippe Manoeuvre sans lunettes !
» [#5 Photos de la semaine] Tom sans ses casquettes
» Détacher sans bavure un goulot de bouteille de Bordeau?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Sha Nware Forum :: Soirées sur Bordeaux...-
Sauter vers: