Le Sha Nware Forum

forum consacré aux musiques électroniques
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Hypno Riddim part II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le sha nware
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1976
Localisation : Casablanca
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Hypno Riddim part II   Lun 13 Fév - 19:29

Samedi 25 Février
HYPNO RIDDIM part II
UZINADUB (Bdx)
IRATION STEPPAS (uk)
GG PROJECT (Rennes)
+ ELISA DO BRASIL
10 €
ouverture des portes 22H
au 4 sans, 40 rue d'armagnac, Bordeaux

_________________
Ecoutez la série des Electrochoc et des Mini-Mix sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leshanware.free.fr
le sha nware
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1976
Localisation : Casablanca
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Hypno Riddim part II   Lun 13 Fév - 19:30

IRATION STEPPAS (uk)
THE VANGUARD OF DUB !!

Mark Iration est à l'origine de IRATION STEPPAS. Comme nombre de ses compatriotes anglo-saxons, Mark iration était un fan inconditionnel de Shaka et de Jah Tubby's. Tout comme eux, il commença à collectionner des vinyles et , poussé par son entourage, débuta dans le deejaying en créant son premier sound en 1990. C'est à cette même époque qu'il compose ses deux premières prod : "scud missile" et "High Rise Vibrations".
En 1993, il rencontre Dennis Rootical lors d'un sound "House of Roots" à Londres. Dès lors, l'alchimie s'opère et les deux amis forment désormais IRATION STEPPAS. Leur son "techno-dub" est enfin né et les albums tels que Killimanjaro ou Reminiscence affirment l'identité du sound, qui désormais se décline en formule live avec Dennis Rootical à la basse, Jazzbo & Sammy Dread pour épauler Mark au micro. A la tête de leur propre label "Tandori Space" depuis 1994.
Depuis, IRATION STEPPAS se produit partout en Europe (France, Italie, Norvège) et dans le monde (USA, Japon), travaille avec des artistes tels que Tena Stellin ou le DJ Simon Scott (de Leeds), Mark et Dennis montent différents projets parallèles, expérimentant d'autres sonorités plus TripHop avec leur formation "KITACHI" (avec qui ils tournent aux côtés de Dubzone et de Prodigy) ; Mark va également bosser avec LSK qui signera chez Sony.
www.irationsteppas.com
label : www.dubhead.co.uk
Dubzs from de higher regionz
Dubhead, mars 2004


Après une série de maxis, de nombreuses participations à des compilations et un premier album aujourd'hui introuvable (mais prochainement réédité), Mark Iration et Dennis Rootical, aka Iration Steppas, sortent leur très attendu second album. Egalement fondateurs de Kitachi, side-project par l'intermédiaire duquel ils expérimentent une facette plus électronique de leur dub, les deux larrons privilégient avec Iration Steppas l'esprit du sound system: du dub puissant et agressif, surdosé en basse, fait pour être joué fort. Une volonté poussée à son comble pour ce nouvel album, dans lequel des extraits de lives s'interposent entre chaque morceau, lui donnant une coloration résolument sound system.

On retrouve le son caractéristique du dub anglais des années 90, fait de basses synthétiques, gonflées au maximum, et de sons électroniques caractéristiques des vieux synthés de la techno. Rythmiquement, le stepper prédomine, un boum boum boum boum martelé et entêtant sur lequel s'intercalent des sons de percussions plus traditionnelles, tandis que l'utilisation des effets est poussée à son paroxysme: reverb caverneuses, delays incontrôlables... il en ressort un dub apocalyptique, que les fans d'Iration Steppas connaissent bien, et qu'ils retrouveront avec délectation sur ce nouvel album. Un dub urbain et agressif, d'une certaine noirceur, mais qui ne renie pas ses origines pour pourtant: Mark Iration n'oublie pas qu'il a poussé dans le terreau du reggae, et le chant très rastaman qu'il pose sur de nombreux morceaux (dont "Locks", sorti récemment en maxi chez Dubhead) leur apporte une coloration roots indéniable. Plus que jamais, le dub d'Iration Steppas exprime donc ce qu'il est avec véhémence: une transposition anglaise, grise et pluvieuse, du dub jamaïcain. Avec ce "Dubz from the higher regionz", Iration Steppas confirme son statut de leader du dub UK, et démontre que tant qu'il y aura des amateurs de basses, le stepper n'est pas près de mourir.
2D.
Attention: la version vinyle est différente de la version CD.


source : dubzone.org


UZINADUB (bordeaux)
UZINADUB est un collectif composé de cinq dj’s musiciens producteurs. Unis par la passion du Dub ils font partager en sound system un son intense et vibrant depuis 1998.
UZINADUB présente un sound system électro acoustik allant du reggaedubroots au dub stepper, de la jungle à la drum’n bass.
The DUB >> Le dub puise ses origines dans le mouvement reggae Jamaïcain, il a évolué en alliant instrumental et technologie digitale pour offrir un son métissé de roots et d’électro, toujours dubwise!
La jungle et la drum’n bass trouve leurs influences dans le break beat, le ragga et le dub le tout remixé avec des rythmes soutenus et des basses rebondissantes.
Création >> UZINADUB puise dans l’énergie créatrice du dub pour composer sa musique en studio (console de mixage, FX, samplers, claviers, séquencer, percus, guitare, mélodica, mic…) et l’introduit dans ses sélections, donnant au sound system toute son originalité.
UZINADUB produit et diffuse ses propres compositions dub. Trois maxi vinyls sont déjà sortis. Ils ont connu un franc succès et ont été distribués chez une centaine de disquaires en France ainsi qu’en Angleterre, en Espagne, au Portugal, en Hollande et en Allemagne. Et ce n’est pas terminé car l’avenir d’UZINADUB promet encore de nombreuses productions.
Dub is for YOU >> De l’amateur au néophyte, chacun laisse jaillir ses émotions sur le dancefloor, transportés par les basses rondes et les nappes enivrantes. UZINADUB tend à faire partager une spiritualité du sound system dans toute la France, l’Europe et peut-être même plus... Alors rootikaldubwise innadigitalwarriorstyle seen!
Xperience >> Le collectif UZINADUB a acquis depuis plusieurs années sa notoriété en participant à de nombreuses dates sur des scènes variées. Il communique ainsi son amour du beat et du gros son amplifié dans des concerts, des festivals, des bars et des clubs.
UZINADUB propose à un large public une sélection de sons chaleureux et mystiques.
UzinaDub a joué avec :
Aba-Shanti i, Zenzile , Cosmik Connection , Improvisators Dub , Disciples , Iries Ites , Natty Bass , Manutension ,
Zion Gate , Miniman , Sayag jazz machine , Desert Storm , Martin Campbell , Skatalites , Manasseh , HighTone,
Vibronics , Hybrid , Sism-X , I.Dub.Sound , Original Bass Foundation , etc ...
What ‘s DUB ?
Le Dub est une musique de studio crée par des ingénieurs du son jamaïcains dans les années 70 .
King Tubby et Lee Perry en sont les dignes représentants .
Depuis le dub a posé les bases du développement de la musique ; il a introduit le principe du remix.
Le dub a permis l’essor de la culture du sound system et de la musique pour dancefloor.
La jungle et la drum’n bass font partie de cette évolution .
Aujourd’hui le dub continue de se développer dans certains studios et sound systems .
Les dub masters comme jah Shakka ont forgé un état d’esprit, une attitude qu’ils transmettent
dans leur musique : l’élévation de la conscience … DUB IS CONSCIOUSNESS !
LE CREW :
Cyrill aka sir Hill sound engineer ,operator selector dub & creator
Yannick aka Dub "Lee" yann mic, percus, selector dub & creator
Alex soutien teknik
Nico aka Koniks dj jungle & drum n'bass
Fred aka Mikey fred operator ,selector & creator
Ludo aka Moussaka selector dub warrior & creator
source : http://uzinadub.free.fr

GG PROJECT (Rennes)
Cet auteur qui produit des morceaux depuis une vingtaine d'années s'est fait ça place entre les scènes Uk dub et drum and Bass. Voici une courte interview consacrée à cet artiste.
Mes influences viennent essentiellement de trois villes en fait;
Rennes: J'habite à côté du club "UBU" qui programme 3 concerts par semaine et je me suis nourri les oreilles ici pendant pas mal d'années, dans tout les styles de sons imaginables. Puis Londres, avec ses nombreux labels tels que TCR, Finger Linckin, FAT.Je dois dire que des producteurs comme les Plumps Djs m'on pas mal influencés.
Comme club de référence je peux citer"The Fabric" avec ses programmationsBreak beat incroyable. Il y a eu aussi Brighton avec les labels Supercharged, qui a sorti le dernier album des Freestylers. Ici encore leurs résidences dans le club "Buddha Lounge" m'ont pas mal inspiré.
Mes influences Drum and Bass sont bien présentes, il y a 7 ans je découvrait Aphrodite et depuis j'ai suivi le mouvement, notamment avec des Dj Français, comme FLOW mais aussi anglais comme Pendulum, Raiden, Andy C et le crew de Bad Company sans oublier les maîtres, Ed Rush and Optical! Egalement la scène Dub Stepper anglaise, mais surtout en fait Iration Steppas, groupe de Leeds avec qui j'ai fait plusieurs dates en France il n'y a pas longtemps. Et curieusement c'est à Paris, dans le studio du combo SISM X DUB que j'ai nourri mes influences stepper anglaises. Dans ce combo il y a des projets comme Vital Riddim qui tient vraiment la route. Il y a aussi Weeding Dub, le duber de Lille que j'ai remixé sur cet album sous le nom de Gestice. Sinon je peux également dire que High Tone m'a facilité la tache en faisant du dub avec de la techno, ils ont vraiment participé à l'émancipation de cette technique musicale au delà de la musique jamaïquaine.
Enfin, il y a BERLIN, avec le fameux label basic channel où l'on retrouve Les "Rythm and Sounds", groupe qui m'influence depuis pas mal d'années. Et également BPITCH control, le label de Elien Alien. Berlin est pour moi l'endroit idéal pour l'electro et c'est une ville en pleine effervescence.
Pour la scène j'ai rencontré Phrozen, vidéaste qui crée et mixe des vidéos à partir de mes titres. Et finalement, suite logique, Un VJ set est également disponible sur le dernier album.
source : www.ggproject.com

"This is"
Sounds Around, 2005.
Après un premier EP auto-produit en 2001, un LP Sub Ways labellisé “découverte nouvelle scène française” par la FNAC en 2002 (comme Bénabar ? Mais où ils vont chercher leurs oreilles, chez l’agitateur ?) et de multiples participations à des compilations variées (dont la fort recommandable Alternative Novo Dub 2), le premier LP du rennais GG Project sort pour le printemps chez Sounds Around, classieux label dont on connaît l’intérêt pour le bon gros son anglais. Et c’est bien du côté du gros son tendance tech-bourrin (sans nuance péjorative a priori dans la bourrinade, attention !) qu’il faut aller chercher ce This is… au casting alléchant (U-Brown, Piratedub, Danyel Ray, et les camarades de labels Wedding Dub et Sism-X…) mais aux contours musicaux un peu trop monocordes pour susciter immédiatement l’adhésion. Les deux meilleurs titres encadrent le disque : l’excellent mid-tempo “Groovin” laisse toute la place à des vocaux convaincants d’évoluer le long de beats très dynamiques et bien pensés – tube quasi-assuré qui rassemble le meilleur des différents éléments du GG Project ; à l’autre bout du voyage, “Next Level Tsunamix” est tout en breakbeats menaçants et en basses vrombissantes taillées pour les enceintes surhumaines des sound-systems jungle. Entre ces deux pôles, du calme à la tempête, les morceaux s’enchaînent en mettant en avant une même palette de sons techno-jungle, sans chercher la rupture musicale et en rappelant parfois, dans les moments les moins glorieux, des anthems techno-rave que l’on croyait engloutis dans les tréfonds de l’évolution de la musique électronique (et je jette un regard accusateur du côté de “Turn Off”, qui m’évoque plus mes dix-huit ans révolus qu’autre chose). Le savoir-faire est là, et bien des arrangements sont suffisamment malins pour compenser la monochromie des sonorités, mais il n’empêche que l’album supporte difficilement l’écoute “domestique” et semble destiné avant tout aux grosses baffles sur gazon peuplé. Vivement la scène, où GG Project peut déployer toute sa force de frappe, et vivement un prochain album plus inventif et plus aventureux.
RemainUnderground / source : www.dubzone.org
Electo dub


Le dernier album en date: This is.
> GG explose les frontières avec des titres saisissants de fraicheur...
A 29 ans, après deux albums et trois maxis à son palmarès, cet activiste rennais de la scène électro
nous livre sa dernière production : « This is... ». Au premier abord, la pochette un brin racolleuse nous rappelle l'univers des clubs, ce qui pourrait effrayer les puristes de l'underground, mais il s'agit en faitd'un bon disque avec de solides références musicales paru au catalogue de l'exigeant label Sounds Around.
On y trouve plusieurs influences : la scène UK Dub (Iration Steppas) mais surtout Drum'n'Bass (Andy C, Aphrodite) et breakbeat (Freestylers, Prodigy). GG explose toutes les barrières avec des titres saisissants d'énergie et de fraîcheur et se permet même le luxe de conclure par un remix break-core de l'un de ses titres réalisé par le rennais Tsunami, en digne héritier d'Aphex Twin. Si le premier « track » est réellement dub et chantant, les autres montent en intensité au fil de l'album. Cette diversité, il nous l'explique ainsi : « Seules les vibrations comptent. Ce n'est pas le tempo qui prime, mais surtout mes influences venues de la 'Bass Culture' qui parlent ». Déjà ses autres opus nous avaient habitué aux basses énormes, profondes et liquides. A noter également son goût pour les collaborations, U Brown, Piratedub,Weeding Dub, Sism X « Cet album s'est construit au fil de mes rencontres car je n'aime pas trop travailler seul et mes influences électro dub sont repérables sur chaque morceaux. Mon but est de produire un album le plus abouti possible ».Avec une construction des morceaux plutôt rock, « This is. » donne une furieuse envie de bouger la tête et pourrait même séduire un public d'habitude frileux aux sonorités électroniques. Non seulement DJ, GG Project tourne en live accompagné de Vj Phrozen pour des mixes vidéos, mais des soirées avec Iration Steppas, Brain Damage, Sism X se sont déjà produites et sont encore à prévoir...
Fred Huiban pour Longueur d'Onde Avril 2005

ELISA DO BRASIL

ELISA DO BRASIL – "MASSIVE MIX "
Elisa Do Brasil
… « Massive ! » répondent les fans. La gracile Elisa Do Brasil est devenue en quelques années l’étoile montante de la scène drum’n bass française. Egérie des fameuses soirées Massive dont elle est résidente, Elisa sort son 1er cd mixé ‘Massive mix’ à l’occasion des 5 ans de la soirée parisienne.
Total Science, Accidental Heroes, DJ Zinc, J. Majik&Wickaman, Chakal 900, Jamalski…. ‘Massive mix’ ou le meilleur des soirées drum du Rex Club, un mix technoïde à la fois dark et énergique aux accents reggae / ragga.


Elisa est née au Brésil, elle découvre le monde de la rave en pleine effervescence free party, en faisant la rencontre en 98 du sound-system Troubles Fête. Très vite, elle se fait une place au sein du groupe, elle participe à l’organisation des fêtes, et s’achète sa première paire de platines.
Elle s’essaie d’abord à la hardtek mais s’oriente très rapidement vers le côté le plus tribal de la musique électronique qui lui correspond le mieux : la jungle / drum ‘n’ bass.
Associant infrabasses monstrueuses et breakbeats accélérés, la drum’n’bass est l’une des tendances musicales qui se révèle le plus en Europe dans les années 90. Alors qu’elle prend une ampleur considérable en Angleterre, cette nouvelle scène reste encore très confidentielle en France et fait figure d’OVNI dans le mouvement free.
Elisa s’accroche pourtant à cette tendance et impose un style tout en finesse face au « hardtek/hardcore only » quasi imposé dans le milieu free sectariste et très masculin.
L’année 1999 marque le début de son parcours de DJ : première soirée, et pas des moindres, dans le mythique festival Astropolis et début de sa rédidence au Rex Club.
Tout en s‘affranchissant du cliché « Brésil » / bossa nova, Elisa mixe avant tout au feeling et commence à se faire un nom sur la scène drum’n’bass française, devenant une figure de la mouvance féminine qui apparaît alors dans la musique électronique.
source / label : www.uncivilizedworld.com

_________________
Ecoutez la série des Electrochoc et des Mini-Mix sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leshanware.free.fr
myscarabee
Ouf, j'ai posté un msg


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 03/01/2006

MessageSujet: hypno riddim   Jeu 16 Fév - 22:41

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hypno Riddim part II   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hypno Riddim part II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Remix LP, Part. II (G-Funk/R&B)
» Pot de départ pour Gijon
» Quel type de corde quand on part de ZERO ?
» Gares de départ
» Cherche un voyage organisé au départ de la Belgique?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Sha Nware Forum :: Soirées sur Bordeaux...-
Sauter vers: